Bovins Lourdais

La vache lourdaise : une race à tout faire

Il y a 100 ou 150 ans il n'existait pas ou peu de races spécialisées lait ou viande mais une multitude de types régionaux dits à plusieurs fins qui devaient fournir lait viande fumier et surtout travail.

D'après Laurent Avon (Institut de l'Elevage), la race Lourdaise était certainement la pus complète des races pyrénéennes, elle alliait à une conformation correcte une production de lait honorable (une vingtaine de litres au vêlage sans forçage alimentaire).

Dans les années 80, il ne subsistait que trente vaches et un seul taureau. Actuellement, l'effectif national compte environ 300 vaches. Une cinquantaine se trouvaient à la ferme conservatoire qui a joué un rôle de troupeau pépinière.

Nous nous somme efforcé de conserver les types les plus laitiers en vérifiant les productions et en appréciant le comportement à la traite. Le plus souvent, la présence du veau est nécessaire pour que la vache donne son lait.

Suite à une aberrante décision administrative, nos 140 vaches nous ont été retirée en mars 2018. Ce qui reste de notre troupeau est aujourd'hui dispersé chez divers éleveurs. Voir "affaire des vaches".