Cochons gascons

Le cochon gascon : une race de plein air, proche de ses ancêtres sauvages

La distance qui sépare les races anciennes de porc est considérable, nettement plus que dans bien d'autres espèces domestiques car la sélection et l'évolution des méthodes d'élevage ont été très rapides.

Les anciennes méthodes ont toujours donné la liberté aux porcs sur les pâturages. La nourriture des animaux était composée d'aliments très divers mais souvent grossiers qui ne leur permettait qu'une croissance assez lente encore proche de celle de leur ancêtre sauvage, le sanglier.

Notre ferme a procédé à différents essais d'alimentation par pâturage ou l'apport de fourrage vert. La complémentation en céréales a pu-être diminuée de moitié, allant jusqu'à presque disparaître à l'automne avec glands et châtaignes. De tels essais demandent à être poursuivis, on sait que les porcs gascons sous la garde d'un enfant ou d'un vieillard arrivaient autrefois autour de 100 kilos sans pratiquement aucune complémentation uniquement par connaissance parfaite des plantes et des parcours sur lesquels les menaient leurs gardiens.

Aujourd'hui, nous avons 20 porcs adultes en semi liberté dans un parc de 4 ha. Ceux ci ne reçoivent que très peu de compléments et sont pourtant en pleine forme !