Race landaise

Un mouton marcheur : la brebis landaise

Des innombrables troupeaux de moutons qui parcouraient les Landes de Gascogne, élément essentiel de l'économie ancienne de ce pays ne restait vers 1974 qu'une centaine d'animaux plus ou moins purs, chassés avant tout par la plantation des pins.

Image légendaire de la lande, aux coté des bergers sur échasses, le mouton landais est capable de marcher jusqu’à 15 km par jours pour se nourrir. Il est donc parfaitement adapté au pâturage itinérant tel que nous le pratiquons. Le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne élabora en collaboration avec plusieurs personnalités scientifiques un programme de sauvegarde des derniers moutons landais.

La Ferme conservatoire prendra en 1989 une trentaine de brebis en dépôt. Un travail considérable de multiplication de ces animaux sera effectué puisque, à ce jour, 240 femelles naîtront et seront conservées pour la reproduction, quatre nouveaux élevages seront crées à partir de ces animaux et un plan original de gestion des accouplements sera mis en place pour lutter contre la consanguinité.

Un haras de béliers fonctionne pour satisfaire les exigences de ce plan et proposer des reproducteurs mâles aux autres élevages.

Parallèlement, une recherche sur les types du moutons Landais nous permettait d'opérer une sélection visant à retrouver des animaux d'une génétique proche de celle des moutons du début du siècle.